La vie en 3 temps et plein de mouvements!

J’ai trois aspects dans ma vie : ma vie professionnelle, ma vie personnelle et ma vie privée. J’ai toujours tenté de ne pas mêler les trois.

D’être une bonne employée, loyale envers mon employeur, me donnant beaucoup au travail. Je me dis qu’au boulot, je représente une entreprise, une marque et j’essaie de maintenir cette réputation par mes comportements, mes agissements. Près de 1000 personnes peuvent faire partie de mon réseau professionnel.

Dans ma vie personnelle, je suis plus ouverte, je me permets davantage d’être moi-même. J’ai des ami(e)s précieux (ses) qui ont une bonne écoute, à qui je le rends bien, j’ose le croire. Près de 400 personnes gravitent autour de moi, une vingtaine de façon plus personnelle, 3 sont dans mon cercle intime.

Dans ma vie privée, on y retrouvera mon jardin secret, ma vraie nature, sans censure. C’est ma bulle. Deux seules personnes s’y retrouvent.

Ces vies se transposent aussi sur les réseaux sociaux : LinkedIn pour notre vie professionnelle, Facebook pour notre vie personnelle… et notre vie intime ne s’y retrouve pas, heureusement (quoique…) Mais dans mon cas, elle se texte et se clavarde.

Et voilà que tout éclate…

Ma vie professionnelle rentre dans ma vie personnelle, quand ce n’est pas dans ma vie intime (à proscrire d’ailleurs). Ma vie personnelle devient intime, mon intimité… reste intime, j’ose l’espérer.

Et Twitter mélange tout : vie professionnelle, vie personnelle, vie privée. Un gros melting pot d’un peu de tout, sans réelles conventions globales où des conversations se déroulent sur le fil, où chacun suit qui veut bien, professionnellement, personnellement et sans doute de façon privée (ou incognito!). Tous semblent accessibles, les barrières des trois vies, du moins deux d’entre elles, tombent. Des abonnés font des demandes d’amitié Facebook, des amis ou des collègues te suivent sur Twitter, la ligne n’est plus que mince, elle est fluide…

Peut-être que la clé est de cesser de gérer sa vie et de tout simplement la vivre? Parce que la vie est riche et variée justement…

————————————————

Billet rédigé en écoutant La Garde, le nouvel album de l’excellent, planant, intime Alexandre Désilets. Une de ses chansons, À pas de géant, est disponible gratuitement sur Itunes.

3 réflexions sur “La vie en 3 temps et plein de mouvements!

  1. Belle réflexion. Très difficile de gérer ces trois aspects de notre vie. On ne peut plus les trier chacun dans une boîte. Tout s’emmêle. Peu importe les paramètres de confidentialité qu’on tente d’ajuster à nos différentes catégories de relations, c’est une guerre perdue d’avance. Internet c’est notre cordon ombélical à cette immense matrice. Nous sommes tous devenus des personnalités publiques. C’est l’intérêt qu’on nous porte qui diffère.

    Faut-il le voir comme un problème? Faut-il vivre avec?

  2. Le problème avec internet justement c’est que tout celà n’est pas très « net », sur facebook des amis virtuels s’improvisent uniquement pour faire du chiffre la plupart du temps, ils ne se présentent même pas, et ensuite il y a les blogs ou chacun pond, moi le premier, des articles pour soi-même et pour les autres qui s’en moquent la plupart du temps car ce monde égoïste ne change pas une fois arrivé sur le « net ». Reste que ce moyen de communication est exceptionnel car il connecte un immense réseau de personnes et son utilité est multiple dès lors qu’il s’agit de se mobiliser ou d’acheter, comparer, s’instruire, etc. Je veux rester optimiste sur l’avenir d’internet qui n’est après tout que le reflet de ce qu’on en fait !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s