Déclaration de guerre

Dimanche, mon fils et moi préparons les décorations de Noël. Ça sent bon dans la maison, odeur réconfortante de sapin naturel et de mijoté digne des premiers froids de décembre. Nous fredonnons des airs de Noël, apposant boules et petits soldats de bois dans le sapin. Nous sommes bien, heureux et en paix.

La télé est allumée, il est 18h00. Nous regardons distraitement les nouvelles : scandales, mission, corruption. Je suis demeurée sans mots – ce qui est plutôt rare dans mon cas – devant toute la candeur de la question posée par mon fils de 10 ans :

Tilou – « Maman, est-ce qu’ils sont bons en guerre l’Afghanistan?  C’est quel pays qui a la meilleure armée? »

Maman – (sans mots, je retourne la balle dans son camp) : « Tilou, comment fait-on pour décider de la meilleure armée? Celle qui tue le plus de monde? »

Tilou – « Ouais… tu as raison, finalement je pense qu’on devrait juste arrêter la guerre tout court… » 

Et en apposant une boule dans mon sapin, toutes ces images de guerre défilent dans ma tête : Rwanda, Vietnam, Afghanistan, Moyen-Orient, Corée, l’Holocauste, le film Incendies … Étrange sentiment que d’avoir ces images qui se juxtaposent, sur l’air de « Les anges dans nos campagnes »… Comment explique-t-on la guerre aux enfants?

La tuerie de la Polytechnique – 21 ans plus tard

Cette journée du 6 décembre est tristement célèbre. Il y a 21 ans, un tireur se pointait à l’école Polytechnique, déchargeant sa haine envers les femmes, tuant ainsi 13 étudiantes et une membre du personnel. En plus de la violence froide des armes, l’odieux de ce crime réside également dans la raison évoquée pour le commettre. J’avais 14 ans, en pleine construction de toute mon identité, questionnant ma mère de pourquoi et de comment, ne sachant plus s’il devenait dangereux de simplement devenir une femme…

Pour que continue le combat…

Qu’aujourd’hui hommes, femmes et enfants vivent encore les ressacs de la guerre, que la violence, qu’elle soit quotidienne, internationale, psychologique, physique, soit encore si présente tout autour de nous me répugne. Pourquoi en sommes-nous encore là après tous ces siècles d’évolution humaine?

Tuerie, homicide, meurtre, homophobie : dommage que ces mots aient à exister dans le dictionnaire, qu’il faille les nommer…

Alors mon fils, en espérant que cette discussion spontanée que nous avons eue se glissera en toi pour qu’en ressortent les valeurs de paix et d’harmonie qui devraient faire partie de tout être humain, sans cohabitation avec ses antonymes.

Tilou, je ne répondrai pas à ta question de c’est qui le meilleur en guerre. Parce que tu as toi-même trouvé ta réponse… Sois un petit soldat de la paix, mon grand garçon sage.

9 réflexions sur “Déclaration de guerre

  1. Pingback: Tweets that mention Déclaration de guerre | Multiplicités -- Topsy.com

  2. Bonjour, content de découvrir ta pensée.

    Il y a deux questions ont retenues mon attention dans ton billet : 1) comment explique-t-on la guerre aux enfants ? Et 2) pourquoi en sommes-nous encore là après tous ces siècles d’évolution humaine ?

    Ce sont deux questions intéressantes et j’ai une petite idée de certaines réponses. C’est ma vision bien entendu. En ce qui concerne la deuxième question, il faut se poser la question si l’être humain à effectivement évoluer au fil du temps, mais je n’y crois pas beaucoup. Selon moi, l’homme possède en lui toujours les mêmes vertus, les mêmes qualités et les mêmes défauts. Entre autres, l’histoire de l’homme sur cette terre a souvent sinon toujours été une question de pouvoir (contrôle des hommes sur les hommes – les religions sont un exemple parfait de ce fait) et cette quête absolue étale au grand jour ce que tout être humain possède intrinsèquement, soit la capacité d’être bon et son contraire, celle d’être mauvais et ici je me permets un mot anglais «evil» (ici, je fais référence à Hitler qui représente bien le mot).

    Heureusement ou malheureusement (ici on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein), une partie des hommes (qui prône la liberté et la paix) sur cette terre doivent utiliser tous les moyens possibles (y compris la guerre, car il s’agit de la seule et unique option) pour faire en sorte que ne pas laisser ceux qui veulent asservir des populations entières sous des formes diverses de dictature inhumaine.

    En fait, la guerre devient alors une nécessité malheureuse, car il s’agit de la seule option pour contrer ces hommes qui n’ont aucune valeur humaine (camps de concentration) et qui considèrent que certains humains ne le sont pas, alors on peut les exterminer.

    En somme, c’est le perpétuel combat entre «love» et «evil» présent chez l’humain.

    Alors, selon moi, la réponse à la première question serait qu’elle est nécessaire, car l’homme étant ce qu’il est (et il ne changera jamais), c’est un devoir de ne pas laisser le contrôle des hommes aux mains d’êtres inhumains envers les humains.

    Voilà, c’était juste une petite réflexion.
    Bonne Journée.
    Luc_B_ (compte Twitter)

    • Merci Luc. Ton commentaire était loin d’être juste une petite réflexion. Je crois que tout homme possède en lui violence et amour. Certains arrivent à canalyser cette violence ou à en faire un transfert positif (en se défoulant dans le sport, en se contentant de jouer à des jeux sur console par exemple). Plusieurs, fort heureusement, mettre en avant plan l’amour qu’ils portent en eux. L’histoire de l’humanité est malheureusement parsemées d’horreur, et plusieurs ont les mains tâchées du sang de leurs semblables… Allez, va en paix, non pas au nom du Christ, mais au nom des hommes de bonne volonté!

  3. L’évolution se passe malheureusement trop souvent dans le mode «essai-erreur». Le conditionnement pavlovien des sociétés par rapport aux douleurs de la guerre relèvera de l’utopie tant que la culture des hommes favorisera l’émergence du pouvoir au détriment de l’intelligence, du nombril au détriment du bien commun. Et tout ça dans un contexte de transfert de la connerie aux générations futures. Les gens continuent de croire au magicien dans le ciel, à voter à droite et à se convaincre des vertu du gros bon sens, en arriérés qui perçoivent les arbres sans constater qu’ils se retrouvent dans la forêt. Ce que tu transmets à ton fils est l’essence d’une pensée intelligente, soit la confiance qu’il pourra avoir en son propre jugement. Merci pour ton excellent billet.

    • Merci Mathieu. Ton commentaire évoque encore une fois ta grande intelligence, ton sens du jugement. En espérant que ce billet apaisera toute la haine que nous vivons chaque jour autour de nous et qu’il te donnera envie de faire de ton fils lui aussi, un soldat de la paix.

  4. Salut belles reflexions d’adulte dans la vie. Il y a des nécessités qui sont incontournables. La guerre est nécessaire parfois pour faire triompher la paix à long terme. Il faut surtout se questionner sur les raisons qui motivent les peuples qui la font. C’est comme dans la vie si ton fils dépasse les bornes dans ses actions, il doit comprendre qu’il y a des règles à respecter après discussion, si pas de changement d’attitude, il y aura des conséquences à sa position. C’est pareil entre les peuples : l’évolution des pays ne se fait pas tous au même rythme, le jugement et le respect du bien de l’humanité doivent guider nos actions. Mon opinion, c’est que la guerre apporte seulement des perdants comme la confrontation apporte un gagnant à court terme, mais le perdant n’attend que le moment propice pour se reprendre. La famille, c’est ce qui est le plus important et pourtant même là, il y a des personnes qui sont continuellement en guerre l’une contre l’autre. Donc imaginons la grande famille de l’humanité…
    Je vous aime, l’amour sauvera le monde les années peace and love l’ont demontré…

    • Merci papa. Tu amènes là de belles réflexions qui mettent en perspective que la guerre et la haine se produisent parfois plus près qu’on ne le pense… Merci de m’avoir transmis de belles valeurs que je tente de perpétuer dans ma vie d’adulte et de mère.

      Et dans un autre ordre d’idées, je suis extrêmement touchée que tu laisses un commentaire sur mon blogue, mon petit papa qui ne maîtrise pas toujours les rudiments du web! Je vois derrière cet effort, un grand homme qui comprend et saisit l’importance des vraies valeurs. Moi aussi je t’aime.

  5. J’aimerais ajouter mon petit grain de sel.

    Depuis que je suis un père, j’ai réalisé à quel point les enfants apprennent en imitant leurs parents. Les enfants agissent comme agissent leurs parents beaucoup plus que comme leurs parents leur disent de faire, pour le meilleur et pour le pire. Certains meurtriers, comme le tueur de Polytechnique Marc Lépine, ont été exposés à la violence dès leur plus jeune âge. Lépine a été atrocement battu par son père (qui l’a même lancé une fois contre le mur). Je crois que ça peut expliquer en partie la violence qui était en lui, même s’il est plus difficile de comprendre pourquoi il s’est tourné contre les femmes.

    Parfois, les victimes réagissent en devenant comme leur bourreau. C’est le cas classique de l’enfant agressé qui devient agresseur une fois adulte, comme les enfants victimes de pédophiles qui finissent par devenir pédophiles.

    Je ne veux surtout pas excuser des atrocités comme celle de Polytechnique, ni simplifier ceci, d’autant plus que beaucoup d’enfants agressés ne deviennent pas agresseurs. Juste dire que dans beaucoup de cas, la violence ne sort pas de nulle part mais d’un enfant qui a été élevé là-dedans. Espérons qu’avec des progrès en psychologie on apprendra comment briser ce cercle.

  6. Ma fille, 5 ans et demi, en décembre 2010 aussi, revient de l’école et nous demande non sans une certaine angoisse si Paris était dans un pays en guerre. Elle venait d’apprendre que sa meilleure amie allait y passer les vacances de Noël.

    Après qu’on l’ait rassurée et après un petit moment de silence, elle nous déclare: « la guerre ce n’est pas très intelligent ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s