Quel type de blogueuse suis-je?

Il y a un peu plus d’un an, je démarrais ce blogue. Mon intention était purement technique : je désirais apprendre et comprendre WordPress pour savoir si je pouvais l’utiliser au travail, pour contourner les sites web vétustes que j’administrais. Pour atteindre mon objectif, je ne pouvais demeurer que dans le survol de fonctionnalités, alors je me suis mise à écrire.

J’avais appris quelques leçons sur l’art du blogue. Prendre une ligne éditoriale et la maintenir. Trouver son style, sa couleur. Mais voilà, ayant plusieurs champs d’intérêts, je ne voulais pas me limiter à un seul thème de rédaction. Si je prenais la décision d’écrire publiquement, je ne voulais pas me cantonner, moi qui ai des avis et des opinions sur tout… ou presque! De là m’est venue l’idée de l’intituler Multiplicités. Parce que j’envisageais de parler de sujets multiples. Voilà l’historique.

Yulblog, Yulbiz et compagnie

Les Yulblog, ce sont des rencontres de blogueurs de tout acabit. Les Yulbiz sont des rencontres de blogueurs, d’affaires cette fois, qui ont lieu tous les derniers mardis du mois, dans la région de Montréal. Ces rencontres roulent depuis 2006.  Le Yulbiz a, depuis, fait des petits un peu partout dans le monde.

Le blogue, ça fonctionne beaucoup dans un esprit de communauté : je te lis, tu me lis, je commente sur ton blogue, tu commentes sur le mien, etc. Avec le temps, les plateformes se sont raffinées et sont devenus plus accessibles au commun des mortels, ce qui fait qu’il est facile pour quelqu’un de se partir un blogue.

Dernièrement, dans ce billet de l’ami Claude Malaison, les fondateurs du Yulbiz mentionnait qu’ils voulaient revenir à la source, rassembler davantage les blogueurs d’affaires que les « adeptes des médias sociaux » notamment. J’ai évidemment commenté, à la lumière de ce que j’ai énoncé plus haut. Voici mon commentaire :

Bonjour Claude,
J’aime beaucoup aller dans les Yulbiz, j’y fais un réseautage professionnel pertinent, aime les discussions qui s’y déroulent, apprécie les gens qui sont présents, c’est pour moi un des rassemblements auquel j’aime le plus participer, encore plus dans le contexte d’abondance des activités et rassemblements que les réseaux sociaux amènent.

Cependant, je me sentirais imposteur d’y aller en tant que blogueur d’affaires, j’ai du mal à simplement dire que j’ai un blogue! Aurai-je encore ma place? J’Imagine que oui, en participant positivement aux discussions… Vous saurez me le dire sinon?

À bientôt!

Marika

Claude m’a gentiment rassurée et m’a même ajoutée dans la liste des blogueurs. Merci mon ami, mais… je relate cette discussion entendue au dernier Yulbiz.

Un des tout premiers participants au Yulbiz rencontrent un autre individu. Ils se présentent. et inévitablement, la question :

Le type : As-tu un blogue?

Yulbizeur assidu, bien embêté : Je ne sais pas si j’ai un blogue d’affaires, mais j’ai un blogue.

Moi, synthétique : As-tu un blogue où tu parles de tes voyages? Des relations hommes-femmes? De tes dernières créations culinaires? Non! Tu y parles de techno, de communication, y rescence tes lectures, partage du contenu relatif à ton travail, bref tu as un blogue d’affaires!

En fait, comment ne pas me sentir imposteur dans ce contexte? Je ne blogue pas dans un contexte d’affaires. Les propos dont je traite sur mon blogue parle de ce qui m’entoure et m’intéresse. Et ce qui m’entoure, ce sont les gens que je côtoie, je m’intéresse aux technologies, aux médias sociaux, au marketing, aux communications. Mais je ne fais pas de « business » avec mon blogue. Cependant, je partage l’avis de plusieurs blogueurs d’affaires, comme quoi le blogue peut faire partie intégrante d’une stratégie d’affaires, qu’il est bien et même souhaitable de garder les infos chez soi, dans « un endroit où on possède les clés ».

Et puis, suis-je une blogueuse?

La plus simple expression d’un blogueur, c’est quelqu’un qui tient un blogue. Quelqu’un qui publie des billets sur une plateforme web, à fréquence régulière. Je vous suggère de lire la définition d’un blogue sur Wikipédia, c’est pertinent. Mais je n’ai pas pu définir quel type de blogueuse je suis. Et si j’étais au deux? Si j’étais à la fois perso et pro? Est-ce que je peux, dites?

Un blogue est teinté de la personnalité de celui qui le rédige. Du moins, j’aime le sentir lorsque je lis des billets. J’aime y ressentir un ton, une humeur, même sur des propos sérieux. C’est le côté pratique du blogue non? D’avoir une certaine liberté?

J’ai longtemps mis une photo de moi brouillée sur mon blogue. Je ne me nomme pas. Mais je crois qu’il est temps que je fasse mon coming-out : Marika Laforest, blogueuse. Sans sujets précis. Avec humeur. En toute liberté.

—————————–

Voici un des principes du Yulbiz.

« Yulbiz est un regroupement international de blogueurs d’affaires qui vise a favoriser le réseautage et la pratique des blogs dans un contexte professionnel. Consultants, professionnels, auteurs, journalistes, écrivains, entrepreneurs, experts, chercheurs, enseignants, universitaires, ceo, hommes politiques, artistes, travailleurs autonomes et toutes personnes intéressées à la pratique des blogs en vue d’établir et maintenir la tenue d’un site web dans lequel ces personnes peuvent s’exprimer librement.»

Billet rédigé au son de Galaxie Jazz d’aujourd’hui. Ici, Black Dhalia de Bob Belden.
 
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s